Pauline, 46 ans, coordinatrice en paroisse.

© Mélanie-Jane Frey / Reservoir Photo - Contact : +33 6 07 39 29 57 - mel@niefrey.com - ©www.melaniefrey.com

Sa foi : « Dieu, c’est quelqu’un que j’ai davantage découvert après une rencontre avec Jésus lors d’une prière d’adoration eucharistique. Avant, malgré mon éducation catholique, c’était un Dieu lointain, qui juge, mais un jour j’ai compris qu’Il me laissait libre de lui donner une place ou non dans ma vie. Alors je n’ai plus eu une foi d’enfant pour faire plaisir à mes parents mais une volonté personnelle d’accueillir Dieu au centre de ma vie, de le prendre comme un ami, à qui on peut tout dire, et qui m’aime telle que je suis. J’avais trouvé une foi vivante, et ça change tout! » Ses doutes : « Plus j’avance et plus j’ai du mal à comprendre la souffrance. Quand on voit toute la souffrance qui nous entoure, ce n’est pas facile de parler de l’amour de Dieu. Mais quand je contemple le Christ en croix, je vois que ce n’est pas lui qui a voulu le mal : il respecte la liberté qu’il nous a donnée par amour, celle de pouvoir choisir entre le bien et le mal. Dieu est devenu homme en venant sur terre pour partager nos vies. Nous ne sommes pas seuls, Il est avec nous, Il souffre même avec nous et Il nous montre le chemin pour trouver le bonheur. »