Ludovic, 49 ans, 2 enfants, vit à Arrandon dans le Morbihan. Il a rencontré Dieu en prison, il y a trois ans, alors qu’il se sentait au bout du désespoir.

PORTRAITS-FOI-LUDOVIC-06.JPG ©www.melaniefrey.com

Sa foi :

« On pense que l’on peut vivre tout seul, sans Dieu, mais on ne peut pas. J’en ai fait l’expérience à mes dépends : avant, je ne vivais que pour l’alcool, l’argent, le sexe… j’avais une vie dissolue et désordonnée plutôt que de m’occuper de mes enfants. A cause d’un accident de la route dont je suis responsable, j’ai fini en prison. C’est là que j’ai crié mon désespoir vers Dieu, parce que j’avais tout perdu. A partir de là, la providence m’a guidé jusqu’à ma réintégration complète dans le monde. J’ai senti Dieu présent qui me guidait pas à pas. J’ai découvert le Christ au rassemblement œcuménique de Saint Laurent sur Sèvres et toute ma vie s’est illuminée. Maintenant, je recherche la vertu, je me suis enraciné dans une paroisse et j’essaye de me reconstruire en collant à la foi, surtout grâce aux sacrements. Je crois en l’amour du Christ quand il dit « aimez vous les uns les autres». Aujourd’hui, ce n’est pas facile dans ce monde, apprendre à regarder l’autre ! Je crois que je verrai le Christ. Je me prépare à cette nouvelle rencontre et j’essaye de vivre la vie éternelle déjà aujourd’hui. Je cherche à me regarder à travers ce que la Parole de Dieu, les écritures, semblent me dire. Avec la Parole, avec sa présence, on se regarde autrement. »

Ses doutes :

« En 3 ans, j’ai pu me reconstruire et laisser mes « faux dieux » derrière moi. Mais il m’arrive de rechuter et de me sentir de nouveau tout seul, dans le vide. Alors je refais la même démarche de conversion, encore et encore. S je m’éloigne de la lumière, je retourne dans les ténèbres. Il est dur de vivre en tant que chrétien dans le monde actuel! »